017

Dans ma foulée de vouloir manger mieux  santé, bio, vegan, local, bénie par le p'tit Jésus et le Dalaï-lama, je prends souvent le temps de lire les informations nutrionnelles. Histoire d'optimiser mes chances d'avoir un bon spot ''au paradis des bonnes personnes''. 

 

(Vidéo sur les ''bonnes personnes'' ;^p )

Quand les blancs sauvent le monde

" Complexe du White savior : attitude des personnes occidentales qui se sentent investies de la mission de " sauver " les habitants des pays en développement sans vraiment comprendre les enjeux qui les touchent et en rapportant tout à leur expérience personnelle.

http://lesbrutes.telequebec.tv

 

Au Québec, c'est une loi. Les produits transformés sont obligés d'avoir une étiquette sur les ingrédients, la quantité de glucide, de fer, de gras trans etc. En français et en anglais. Donc j'arrive au Maxi (magasin de grande surface spécialisé dans la nourriture et donc le public cible est monsieur-madame-tout-le-monde-mais-surtout-celleux-qui-veulent-pas-payer-cher-alors-la-qualité-on-en-reparlera), au Maxi donc et j'ai le goût de manger des tortillas avec ben de la salsa, des haricots pi de la crême sure. Je trouve tout mes ingrédients puis j'arrive face aux dites tortillas.

Devant moi, dans la section ''internationnal'' la sous-section ''produit mexicain'' (presqu'exclusivement représenté par la compagnie très américaine''Old el Paso'', vive la diversité!) . Deux options, la marque du supermarché, et celle Old el Paso. Je lis la sorte qui me semble avoir les ingrédients et valeurs nutritionnel qui me conviennent le plus. 

Puis je vois ça : 

Flour_Tortillas_8_inch

 

Attends, j'pense que t'as pas bien vue...

 

Flour_Tortillas_8_inch

Je ne suis pas spécialiste en nutrition, mais assez en chimie et en biologie pour savoir que de l'aluminium ça se digère pas et c'est un métal qui fait de la bioaccumulation. Autrement dit, même sous forme de molécules complexes, notre corps va décomposer ça et stocker le dit métal méchant quelque part dans notre corps. Le mercure et le plomb par exemple sont bien connu. L'aluminium lui, son petit nid douillet, c'est le cerveau. Wow! C'est le fun ça!

Bon je sais, pas de panique, il faut en manger en titi des tortillas pour développé des symptômes d'Alzheimer. Car c'est une très petite portion qui se retrouve dans la poudre à pâte. 

L'autre sorte, la marque ''maison'' du supermarché, n'utilise pas ce composé (aussi connu sous le nom de E541). et tant mieux. Sauf que la plupart des gens préfèrent prendre la marque ''officielle'' que la marque maison, pensant que c'est de meilleur qualité. Tss...

J'ai continué de lire les informations, bien sur le classique ''huile de palme''  (sur l'image exemple, il est pas écrit, mais sur celle en magasin, version québéc oui) et d'autres mots mystérieux concernants des additifs alimentaires .

...et puis F*CK OFF.

J'ai de la farine chez nous. Pi de la poudre à pâte. Ça doit pas être ben ben compliqué de faire des tortillas santé-végétarienne dont j'ai confiance en les ingrédients. Alors j'me suis lancé. 

Awaille google, trouve-moé une recette de tortillas de blé pas compliqués. J'prend le premier lien qui-est-pas-Ricardo. J'arrive ici, une madame marocaine, petite vidéo explicative en français, facile à suivre. Excellent, go go go pokémon-go, on peut y arriver!

015016017018

 

J'ai eu un peu de mal avec le pétrissage, je ne savais pas qu'il fallait ajuster la quantité de farine ou d'eau au besoin. J'ai trop cet esprit scientifique qui mesure méga précisément (pour rien au finale). Mais en fouinant sur le ''Diantre! Mais pourquoi  donc ma pâte reste collante malgré tout l'amour que j'y met? '', j'ai compris que c'était normal que d'une marque de farine à l'autre ou même la température, il faut rajouter du liquide ou de la farine. J'ai rajouté de la farine, pi ça a finalement fait une belle boulette de bonheur. 

Pour le liquide, j'ai pris du lait de soya enrichie bio (et un peu d'eau), et pour mon huile, de l'huile de pépin de raisin, ( comme pour le succulant pain de ma belle-maman.) J'ai coupé ma boulette en 16, comme dans la vidéo, travaillé le tout avec un rouleau à pâte et fait cuire les dites tortillas une à une. Étant donné que je commençais à avoir pas mal faim, j'ai passé un peu vite sur la partie ''rouleau à pâte'' et elles ont des formes, disons, ''avec personnalité'' comme dirait mon ami Julien. 

 

La moitié du lot a disparue déjà dans nos bebons la soirée-même. Le reste devrait y passer dans un ou deux jours. 

 

Pour conclure, je vous dirais de pas trop capoter pour rien avec les ingrédients, mais maintenant, c'est clair, J'vais toujours faire moi-même mes tortillas. C'est vraiment facile, pas trop long à faire (surtout si vous avez des esclaves, ehh enfants! pour vous aider.

Merci à tous.tes!

- Noctael